Expression artistique et créations

Histoire de l'art

Adultes

Animateur : Edith Lala, historienne d’art, diplômée de l’Ecole du Louvre, spécialiste en art moderne et contemporain.

La Galerie Lillebonne, en partenariat avec la MJC, vous propose des cours d’histoire de l’art (conférences documentées).

Animée du désir de rencontres et de partage, Edith Lala vous propose une formule consacrée à la monographie d'artistes, en évoluant dans le temps, ouvrant à de nouvelles disciplines, de nouveaux champs artistiques qui nous mèneront des années 20 aux années 50, dans un esprit de présentation d'artistes qui incarnent une grande diversité dans la création.


Programme :


Otto Dix (1891-1969) : L'artiste Otto Dix, acteur de l'expressionnisme, de Dada et surtout de la Nouvelle Objectivité, a cherché à faire œuvre critique de la société, notamment par le biais du réalisme et de la caricature.

Kurt Schwitters (1887-1948) : Élevant le déchet au rang d’œuvre d'art, Kurt Schwitters est un artiste protéiforme, qui explore la peinture, le collage et l'installation monumentale.

André Breton (1896-1966) : Figure centrale du surréalisme, ce poète, peintre et collectionneur est un infatigable défenseur de l'exploration de l'inconscient de l'art.

Man Ray (1890-1970) : Ce photographe américain va travailler auprès des avant-gardes européennes telles que Dada et les surréalistes. Il invente un nouveau rapport poétique et expérimental à la photographie, qu'il va appliquer à des domaines comme la photo de mode.

Max Ernst (1891-1976) : L'artiste surréaliste était tout à la fois peintre, sculpteur, poète et essayiste. Dans cette œuvre protéiforme, il éprouva le besoin impérieux d'élargir l'expression artistique, en l'ouvrant au foisonnement de l'inconscient, aux archétypes et aux mythes.

Joan Miro (1893-1983) : L'artiste espagnol aura lutté pour produire sa peinture, entre figuration et abstraction. Empreinte de joie, de lumière et de couleurs, Miro marque par le langage de formes qu'il développe, s'inspirant des techniques surréalistes, tels l'automatisme.

Salvador Dali (1904-1989) : Figure du surréalisme, l'Espagnol développe un univers entier entre peinture, arts graphiques, sculpture et même cinéma. Grand dessinateur, il se met également en scène, personnage excentrique et provocateur.

Alberto Giacometti (1901-1966) : Le sculpteur suisse s'intéresse à la figure, qu'il va explorer toute sa vie. Evoquant l'érotisme, la mort ou le rapport à la réalité et à la mémoire, son travail traverse les avant-gardes, du cubisme au surréalisme puis retourne ensuite à la figuration.

Le Corbusier (1887-1965) : L'architecte révolutionne la discipline en se faisant fer de lance du Mouvement moderne en architecture. Formes rudes en béton, absence de murs porteurs, cohésion avec l'ameublement, l'inventeur de la « machine à habiter » accompagne le siècle de par ses unités d'habitation, maisons, églises et par ses nombreux écrits théoriques.

Charlotte Perriand (1903-1999) : Cette créatrice de mobilier et d'aménagements intérieurs  va s'engager, aux côtés des principaux protagonistes de la scène architecturale parisienne, dans une véritable réforme de l'espace domestique.

Alexander Calder (1898-1976) : L'artiste inaugure dans les années 30 une nouvelle forme de sculpture avec le mobile, qu'il a pu développé dans l'espace public et de manière monumentale.

Constantin Brancusi (1876-1957) : L'artiste roumain repense la sculpture moderne en y recherchant la forme pure. La Colonne sans fin ou L'Oiseau dans l'espace explorent la dimension spirituelle de la sculpture, pensant la beauté comme un des éléments de cette spiritualité.

Robert Capa (1913-1954) : Cet artiste va fortement marquer l'histoire en faisant de la photographie un outil d'information et de témoignage. Cherchant sans cesse le « moment décisif », il élève le photojournalisme au rang de l'art.

Diego Rivera (1886-1957) / Frida Kahlo (1907-1954) : Le couple d'artistes bouleverse la peinture mexicaine et mondiale. Diego mélange, aux sujets et aux couleurs mexicaines les acquis du cubisme, renouvelant ainsi l'art muraliste. La part autobiographique de l'oeuvre de Frida exprime tout à la fois sa féminité (et les douleurs qu'elle engendre), sa "mexicanité" et l'affirmation de son statut d'artiste.

Horraires

  1. Lundi : 19h00-20h30

Tarifs :

240 €

Réunion d’information le lundi 25 septembre 2017 à 19h.

Reprise le lundi 2 octobre 2017.

Les Activités

Agenda

Décembre
LMMJVSD
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Galerie Lillebonne

Espace culturel d'art contemporain

En savoir plus

Ecole des musiques

Une école ouverte à toute les musiques

En savoir plus