Galerie Lillebonne

ESPACE CULTUREL D’ART CONTEMPORAIN

galerielillebonne@wanadoo.fr

Un projet culturel triptyque

Diffusion / Soutien à la création / Formation, éducation

Outre les actions régulières d’accueil de groupes, de formations, d’histoire de l’art, de voyages, de pratiques artistiques en ateliers et de conférences, la Galerie Lillebonne, dans un partenariat fort avec la MJC Lillebonne et les manifestations qu’elle organise, vous propose une saison d’expositions diversifiées et d’événements riches en découvertes d’artistes représentatifs de la création actuelle.

Notre Galerie reçoit le soutien régulier de la Ville de Nancy, du Conseil Régional de Lorraine, du Ministère de la Culture et du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle.


La Galerie Lillebonne propose aussi de nombreux évènements et activités :

Expositions – Stages – Conférences – Histoire de l’art – Voyages pour l’art – Ouvertures d’ateliers – Concerts – Soirées vidéo – Ateliers de gravure et d’arts plastiques – accompagnement de projets et coproductions – interventions en milieu scolaire

EN CE MOMENT A LA GALERIE ...



SABINE POCARD ET SERGE UBERTI
du 15 juin au 15 juillet
Vernissage, jeudi 15 juin à 18 heures

Serge Uberti
Je n’ai pas fréquenté d’écoles d’art. Je ne suis pas né dans une famille d’artistes.J’ ai commençé mon travail de peintre à trente trois ans, pour une rencontre, pour des rencontres. En y pensant plus profondément,  mon aventure a commencé bien avant. Mon premier souvenir d’enfance qui me vient à la mémoire et dont j’ai une vision claire et précise, remonte à l’age de quatre ans. Avant rien, et après j’aurais du attendre quelques années pour avoir d’autres souvenirs de la même intensité. La scène se se déroule dans la chambre à coucher de mon grand-père, le soir  après le travail, il se mettait au lit et m’appelait. Il me faisait monter sur le lit, sur un plaid coloré et commençait à me raconter des histoires sur les indiens. J’écoutais émerveillé et à la fin quand arrivait la fuite à cheval, il prenait ses pantoufles de cuir et en les battant l’une contre l’autre imitait le bruit des sabots des chevaux. Je voyais les indiens et j’entendais les chevaux, un an après mon grand-père mourut et avec lui les indiens et toutes ses histoires. Dans mon travail, le plaisir que j’ai à raconter et nourrir le mystère de la peinture avec des "histoires” est peut-être la recherche continue des émotions que me donnaient ces pantoufles. Serge Uberti



Sabine Pocard
Voir, c'est toujours voir plus qu'on ne voit, cela pouvant même aller jusqu'à s'emparer du regard de qui je vois. Cela est réalisable, au prix d'une opération par laquelle il me faut moi-même entrer dans le tableau, m'y glisser par derrière pour être en arrière de ces deux yeux et voir avec, me voir la regarder, elle, la jeune fille. (…) Comme d'autres ont peint un cri, l'artiste a peint un regard qui active la solidarité du "regarder" et de "l'être regardé". Capté par cette figure là devant moi, à portée de mains, que je pourrais toucher, je ne sais si, à ne pouvoir m'en détacher, je la retiens par inquiétude de ne pouvoir jamais la revoir, rappel du moment précurseur de l'angoisse de l'enfant qui ne sait pas encore distinguer la disparition temporaire et la perte durable, et où la disparition de la vue est confondue avec la perte réelle de l'objet, la mère. (…) C'est ainsi que, à la condition de distinguer ce que figure le tableau de ce qui tient lieu de représentation, l'invisible peut être rendu visible. Jean Mirguet (extrait)



La Galerie vous accueille du mardi au samedi de 14h à 19h.

Les Activités

Ecole des musiques

Une école ouverte à toute les musiques

En savoir plus